jeudi 9 août 2012

La pension canine "Le Bois du Roy"

J'avais prévu de parler un peu de la pension dans laquelle Griffin a passé 2 semaines, à partir du 23 juillet. Je me lance donc...


Où et quoi ?

Nous cherchions une pension adaptée aux bouledogues, donc aux races qui craignent la chaleur.
Nous voulions donc une pension climatisée ou bien proposant un système équivalent.
C'est ainsi que nous en sommes arrivés à visiter la pension canine et féline "Le Bois du Roy", à Chaumes-en-Brie, en Seine-et-Marne.


Le cadre

La pension est un peu à l'écart de Chaumes, et le cadre est assez boisé.
L'accueil fait également office de boutique : accessoires, jouets, nourriture, etc. Il y a également un espace toilettage.
Sur place, un petit parking est disponible.
On aperçoit juste à côté des espaces dédiés à l'éducation, l'agility. Il y a effectivement un club d'agility sur place.


Les logements

La pension propose 3 types de logements, vous pouvez consulter leur descriptif ici sur leur site.
Il y a les logements classiques, les logements avec préau, et enfin les chambres avec suite.

Nous avons choisi la "chambre avec suite", pour la simple et bonne raison qu'elle dispose d'un plancher chauffant/rafraichissant. Nous redoutons que Griffin souffre d'un coup de chaleur, alors c'est ce que nous cherchions.


Notre visite

Lors de notre visite, nous avons pu visiter l'une de ces chambres.
Cela nous a semblé correspondre à nos attentes, une jolie petite pièce carrelée, propre, et une cour privée extérieure. Voici les photos que propose le site de la pension :

Chambre avec suite (Source photo : http://www.collie.fr)

Chambre avec suite (Source photo : http://www.collie.fr)

Nous avons effectué notre visite le 2 avril 2012.
Nous avons réservé pour fin juillet, et nous avons donc versé un acompte de 30%.

On nous explique quels sont les vaccins nécessaires (notamment la toux du chenil, pour le reste Griffin était en règle) et qu'il faudra prévoir le vermifuge et l'antiparasitaire avant le séjour en pension.


Le coût et les prestations

Le logement que nous avons choisi, à savoir la "chambre avec suite", coûte 25.90 € par jour en haute saison.

2 promenades sont effectuées, matin et soir, dans un parc sécurisé. Une 3ème promenade est proposée en option, l'après midi, pour 1.60 €. Nous avons choisi cette option pour Griffin.

Un parc (Source photo : http://www.collie.fr)

La nourriture est incluse et fournie dans le tarif. C'est pratique, cela évite de ramener la dose de croquettes pour toute la durée du séjour. Nous avons donc précisé que Griffin consommait des croquettes Pro Plan Original poulet et riz, 100 g le matin, 100 g également le soir.

Nous avons pris en option un petit sachet de friandises Royal Canin Educ, pour 2 €. On donne à Griffin des friandises de temps en temps, cela me semblait donc être une bonne idée.

Pour le couchage, tout est founi également.

D'autres prestations sont fournies en options, tout est indiqué sur leur site (toilettage, etc...).

Au total, voici le coût du séjour en pension de Griffin :
- 15 jours de pension à 25.90 € la journée, soit 388.50 €.
- 15 promenades supplémentaires à 1.60 € l'unité, soit 24 €.
- Un sachet de friandises, 2 €.
Total : 414.50 € pour 2 semaines de pension.


L'arrivée à la pension


Voici Griffin devant l'accueil de la pension, le 23 juillet 2012, avant qu'il ne commence son séjour.

Nous avons payé le solde ce jour-là.

Griffin a été emmené dans son logement par une employée, et c'était donc parti pour 2 semaines.

Nous avons exprimé nos craintes au sujet de la chaleur, surtout que des températures caniculaires étaient annoncées pour les jours suivants.
On nous a rassurés, puisque le rafraichissement au sol serait mis en place dès l'arrivée de ces fortes températures.
Griffin n'aurait par contre pas accès à sa cour privée, puisque la porte resterait fermée pour conserver la fraicheur.
C'est entre autres pour cela que nous avons choisi la 3ème promenade, Griffin a l'habitude de sortir souvent dans le jardin, alors 3 promenades par jour, ce n'est pas de trop.

Par ailleurs, notre interlocutrice connaissait les difficultés respiratoires des "faces plates", et donc les risques liés à la chaleur. Par exemple, des bouledogues anglais, qui craignent encore plus la chaleur, ont déjà séjourné sans problème dans la pension.

J'étais donc rassurée en repartant de la pension, mais tout de même stressée de ne pas savoir ce que faisait Griffin.

2 jours avant, j'avais appliqué sur Griffin sa pipette Advantix. La veille, je lui ai administré son vermifuge. Quant au vaccin contre la toux du chenil, cela a été fait en mai dernier.


Pendant le séjour...

Il est possible de prendre des nouvelles par téléphone, mais on nous précise de le faire entre 14h00 et 16h30 et de limiter les appels.
Le personnel est pas mal occupé en cette période, et s'il y a le moindre problème, on nous indique qu'on nous contactera de toute manière.

Les visites ne sont pas possibles. Nous avons posé la question, mais ils ne montrent pas le chien pendant son séjour à la pension pour qu'il ne soit pas davantage perturbé.

Mes parents ont donc appelé 2 fois brièvement la pension au cours de ces 2 semaines, pour prendre des nouvelles.
Une première fois pendant la période des fortes températures (plus de 30 degrés), pour voir s'il supportait la chaleur notamment. Ils avaient mis en place le rafraichissement par le sol, donc ça allait.
Ils ont appelé une seconde fois la deuxième semaine, ça allait toujours bien.


Le retour à la maison

Je vais un peu répéter ce que j'ai dit dans un précédent article, mais tant pis.
Le 7 août, vers 11h, nous sommes allés récupérer Griffin.
Une employée nous a accueilli, nous lui avons confié le harnais et la laisse de Griffin, puis elle est allée le chercher.
Il était tout content de nous voir, mais pas plus que d'habitude, un peu comme si on l'avait quitté la veille en fait.

L'employée nous a expliqué qu'ils ont eu du mal à trouver une copine pour Griffin, c'est vrai qu'il n'a pas vraiment l'habitude des autres chiens. Vers la fin, ils ont finalement trouvé une "vieille" copine qui aurait réussi à le canaliser.
En fait, lors de la réservation, on avait le choix de le laisser seul ou accompagné. On a accepté qu'il soit accompagné seulement s'il était calme, justement parce qu'on craignait la chaleur et le fait qu'il puisse être agité avec un autre chien.
Au final, la pension semble donc avoir bien géré la situation.

Nous n'avons pas choisi l'option toilettage, alors Griffin avait besoin d'un bon brossage, ça se voyait, il perdait plein de poils. Il avait également une forte "odeur de chien".
A part ça, il avait l'air en pleine forme, il nous a fait la fête comme d'habitude.
En rentrant, il a donc eu droit à un bon brossage et un bon gros shampooing.

Il a pas mal dormi le jour du retour. L'employée nous avait prévenus, c'est normal s'il dort 1 jour ou 2 après son retour, puisqu'il n'aura pas forcément passé son temps à dormir à la pension.
Il a perdu environ 500 grammes, mais je sais qu'il va vite reprendre du poids.

Griffin a rapidement retrouvé ses repères : panier, coussin, gamelle, fauteuil...
Idem pour ses habitudes, comme quoi les chiens ne semblent effectivement pas avoir forcément la notion du temps. Il nous a accueilli comme si de rien n'était, c'était rassurant.


Verdict

Le fait de laisser Griffin en pension était inquiétant pour nous, mais au final, cela ne semble pas avoir eu d'impact négatif pour Griffin.

Il ne s'agit pas de la pension la moins chère. Au premier abord, le tarif peut sembler rebutant, mais il faut se pencher sur les prestations proposées et comparer avec celles des autres pensions.

Nous avons vu par exemple des pensions à plus ou moins 15 € la journée, mais ces pensions ne disposaient pas de tel logement, notamment cette "chambre avec suite" qui s'apparente à une vraie petite pièce d'une maison.
De nombreuses pensions proposent des sortes de petites cabanes sur de petites parcelles clôturées, ce n'est pas ce que je souhaitais pour Griffin qui craint la chaleur.

Le rafraichissement par le sol est un réel avantage pour les races qui craignent particulièrement la chaleur, et ce n'est pas évident de trouver une pension qui propose la climatisation ou un système de rafraichissement.

Nous n'avons pas trouvé de pension équivalente en Seine-et-Marne alors nous étions prêts à y mettre le prix nécessaire.

Au final, je suis donc rassurée, puisqu'il s'agissait du premier séjour de Griffin en pension.
Je préfère bien sûr éviter de le laisser en pension, mais si cela s'avère de nouveau nécessaire dans un avenir plus ou moins proche, je serais prête à confier Griffin de nouveau à cette pension, je suis satisfaite par leurs prestations.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire